Le Refuge des Brasseurs : l’histoire de trois amoureux de la bière

Propriétaires Refuge des BrasseursDécouvrir une passion

Et si l’on vous disait que les trois propriétaires du Refuge des Brasseurs Marc-Olivier Brault, Louis-Philippe Brault et Myriam Tremblay Colin ont commencé à faire leur propre alcool par hasard ? Il y a quelques années, alors qu’ils étaient encore étudiants en génie à l’Université de Sherbrooke et colocataires, les trois amis préparaient une fête. Ils se sont donc rendus au Costco pour trouver « une grosse caisse de bière pour pas cher », dit Myriam en riant. Une grosse cruche de vin a alors attiré leur attention.

Pour une soixantaine de dollars, ils pouvaient acheter ce récipient contenant apparemment soixante litres de vin. Pour un dollar la bouteille, ils ont sauté sur l’occasion, sachant bien que le vin n’allait probablement pas être si bon… mais c’est une fois à la maison qu’ils ont réalisé que c’était un ensemble pour fabriquer leur propre vin. Après avoir acquis tout l’équipement nécessaire pour faire du vin, ils ont constaté qu’ils pouvaient aussi faire de la bière ! Ils sont alors tombés en amour avec le monde convivial du brassage de bière et avec le fait de faire goûter aux autres leurs créations.

Ouvrir une microbrasserie

Les trois amis ont alors décidé qu’ils voulaient s’améliorer dans leur création de boisson houblonnée. Ils avaient envie d’acheter de l’équipement de meilleure qualité, et leur choix s’est arrêté sur du matériel professionnel. Tant qu’à y être, pourquoi ne pas lancer leur microbrasserie ? Entrepreneurs de cœur, ils savaient qu’ils voulaient ouvrir leur propre entreprise un jour. Ils se sont donc lancé tête première dans l’ouverture d’une microbrasserie, coup de tête qui allait changer leur vie.

Le Refuge des BrasseursSaisir l’opportunité

Marc-Olivier, Louis-Philippe et Myriam voulaient rendre leur microbrasserie accessible aux étudiants. Même qu’au début, ils souhaitaient s’installer sur le campus de l’Université; projet qui est tombé à l’eau. C’est alors qu’un grand local s’est vu à louer sur la Galt Ouest, soit l’endroit où ils œuvrent encore à ce jour.  Bien qu’ils eussent beaucoup de travail à faire pour le mettre à leur image, l’emplacement était parfait pour eux. Puis, il y a eu beaucoup de développement : ils sont passés d’une microbrasserie qui brassait sa bière ailleurs, à un modèle « in-house », pour ensuite commencer à diversifier leur offre de nourriture et à distribuer leurs canettes dans plusieurs succursales. Et aujourd’hui ? Ils sont très heureux d’en être où ils sont et désirent continuer à innover leur offre culinaire, notamment en intégrant encore plus de produits locaux, déjà très présents chez eux. Venez donc goûter les fruits du travail de trois jeunes entrepreneurs qui n’ont pas peur d’improviser.