L’Empreinte, le restaurant dont Daniel Charbonneau avait toujours rêvé

Propriétaire l'Empreinte Un restaurant sur mesure

Daniel Charbonneau, chef et co-propriétaire, a toujours baigné dans le monde de la restauration. Il a commencé tout jeune dans les cantines et a tranquillement fait son chemin jusqu’à contribuer à l’ouverture des prestigieux Péchés de Pinocchio à Magog et OMG Burger à Sherbrooke… et à ensuite oser ouvrir le restaurant de ses rêves, l’Empreinte. Un petit restaurant à l’ambiance feutrée et décontractée, servant des repas de haute gastronomie, sans prétention.

 

Un menu au rythme des saisons

Sans savoir si la demande allait y être, le chef passionné mettait sur la table un concept original : un menu sept services qui change chaque semaine, s’adaptant aux ingrédients disponibles chez les fournisseurs locaux québécois, qui produisent plus de 80 % des ingrédients du restaurant. Par exemple, les légumes et les fromages, ainsi qu’une majorité des viandes, proviennent des Cantons-de-l’Est. Une autre particularité à laquelle aspirait Daniel Charbonneau est le grand comptoir directement devant la cuisine, facilitant la proximité et les échanges avec les clients.

l'Empreinte l'Empreinte

Une histoire de passion

Ce dont Daniel Charbonneau est le plus fier, c’est d’avoir réussi à garder sa passion pour son métier à travers les années et les épreuves. Le changement des employés, la pandémie, et même un feu dans un ancien local auraient pu ternir son amour du métier, mais il affirme avoir réussi à garder un équilibre qui le rend heureux. Concrètement, il adore son métier, car il lui permet de faire ce qu’il veut et d’utiliser les produits qu’il veut. Avec le sourire en coin, il admet que sa plus grande satisfaction est lorsque les sceptiques s’assoient à sa table et finissent convaincus à la suite de seulement trois services. « Après, ce sont les meilleurs ambassadeurs », dit-il.